Actualité

COP15 : protéger l’océan et sa biodiversité

Publié le 19/12/2022

COP15 - Biodiversité du 7 au 19 décembre
Crédits : Arnaud Bouissou / Terra
La 15e conférence des Parties à la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (COP15) s'est tenue du 7 au 19 décembre 2022 à Montréal, au Canada. Un accord a été trouvé sur le cadre mondial de préservation de la biodiversité, qui a été adopté à l’issue de la plénière du 19 décembre. Ce cadre, salué par la France, est ambitieux, réaliste et applicable, avec des cibles chiffrées dont celle prévoyant la protection de 30% des terres et de 30% des mers à échéance 2030.

Le cadre mondial pour la biodiversité adopté lors de la COP15 définit un cap clair pour la période 2020-2030, pour mettre fin à la perte de la biodiversité et la restaurer en fixant des objectifs quantifiés, mesurables et dotés d’un cadre de suivi. Cet accord dynamique tiendra compte de l’évolution des écosystèmes pour adapter les actions et les efforts de préservation.

Protéger 30 % des terres et 30 % des mers à l’horizon 2030

L’accord prévoit la protection de 30 % des terres et de 30 % des mers à échéance 2030. Cet objectif constitue l’accomplissement de l’action engagée au One Planet Summit de janvier 2021 avec la création de la Coalition pour la Haute Ambition pour la Nature et les peuples (HAC), co-présidée par la France, le Costa Rica et le Royaume-Uni.

Lors de la COP15 biodiversité, la HAC a annoncé le lancement de sa 2e phase, nommée HAC 2.0. Elle s’est notamment engagée à accompagner ses membres dans la mise en œuvre de cet objectif avec la création d’un secrétariat, d’une plateforme et d’une assistance technique dédiée. Le comité directeur a également signé un protocole d'accord avec l'Initiative pour les ressources mondiales (WRI) et le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), qui accueilleront cette plateforme HAC 2.0.

Les ambitions françaises pour le cadre mondial

En cette année des océans, qui marque notamment le 40e anniversaire de l’adoption de la convention des Nations unies sur le droit de la mer, la COP15 s'est présentée comme le temps de la mobilisation. Un contexte favorable à la conclusion d'un traité ambitieux et universel qui renforce la gouvernance de la haute mer et établit les outils nécessaires à une protection effective de l’océan et à une utilisation durable de ses ressources.

Au niveau national

La France met en place des politiques ambitieuses pour protéger la biodiversité maritime sur son territoire et s’engage au niveau international à travers de nombreuses initiatives.

La Stratégie nationale biodiversité 2030

La France anticipe le cadre mondial en se dotant d'une stratégie nationale biodiversité 2030 pour réduire les pressions sur la biodiversité, restaurer les écosystèmes et susciter des changements en profondeur. Une première partie de cette stratégie a été présentée en début d’année 2022. Le second volet de la SNB sera présentée en 2023.
En savoir plus : biodiversite.gouv.fr

La Stratégie nationale aires protégées

La France met déjà en œuvre l’objectif de protection de 30 % des espaces terrestres et 30 % des espaces marins, avec 33 % de son territoire protégé (plus de 33 % pour les espaces maritimes et 31 % pour les espaces terrestres) grâce à la Stratégie nationale pour les aires protégées 2030, adoptée en janvier 2021.
En savoir plus : ecologie.gouv.fr/aires-protegees-en-france