Journée de l’innovation maritime : présentation des 12 projets lauréats CORIMER 2023

Mis à jour le 24/05/2024

Actualité

Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer et de la Biodiversité, représenté par son cabinet, a organisé le vendredi 17 mai à l’Hôtel de Roquelaure une Journée de l’innovation maritime dédiée à 12 lauréats 2023 de France 2030, portés par le Conseil d’orientation pour la recherche et l’innovation des industriels de la mer (CORIMER).

France 2030

Crédits : Service d'information du Gouvernement

Des projets pour relever les défis de la filière maritime  

En présence de personnalités du monde maritime, la Journée de l’innovation maritime qui s’est tenue au Ministère de la Transition écologique le vendredi 17 mai a été l’occasion de mettre en lumière 12 projets français innovants résolument inscrits dans les enjeux et défis de la filière maritime de demain : décarbonation, développement des énergies renouvelables, exploration des grands fonds marins ou encore émergence d’une filière française de drones de surface maritime.

Après une ouverture réalisée par Éric Banel, Directeur général des affaires maritimes, de la pêche et de l’aquaculture (DGAMPA), et une intervention de Carine Tramier, présidente du CORIMER, les 12 projets innovants financés par France 2030 à hauteur de 62,9 million d’euros (issus des dispositifs de France 2030 : « i-demo », « première usine », « TASE » et « brique H2 ») ont été présentés par les porteurs : SINAY, AEGIR, Abyssa SAS, RTSYS, MarineTech, HOLOGARDE, I2S, Ship as a Service,  BW Ideol, Naval-group, EDF, Amvalor, Assystem, Primafrance Systems SAS, TechnicAtome,  Chantiers de l’atlantique, GTT, Solid Sail Mast factory, CWS Morel, Seaowl technology solution, Windship (au nom de ADD technologies), Absolut Hydrogen, Absolut System.

Ces présentations ont été l’occasion d’illustrer la diversité et l’excellence de l’innovation maritime française. S’en est suivie une table ronde autour des questions des financements publics et privés qui a permis de réaffirmer le soutien de l’État pour appuyer au mieux les porteurs de projets dans le développement de leurs solutions innovantes et  durables.

Les investisseurs privés présents (Atlante Gestion, Crédit mutuel Impact, Go Capital et CIC) ont pu également démontrer leur volonté d’investir dans ces projets d’avenir. Une mobilisation conjointe d’ampleur entre les secteurs public et privé indispensable pour réussir à développer la filière.