Actualité

Ocean Hackathon : à vos défis !

Publié le 26/04/2021

Du 5 au 7 novembre prochain, le Campus mondial de la mer organise la 6e édition du Ocean Hackathon. Ambassadeur de l’opération pour la première année, le ministère vous invite à participer à l’appel à défis ouvert jusqu’au 6 juin 2021. Comment ? Découvrez toutes les réponses ci-dessous.

Ocean Hackathon : comment ça marche ?

Depuis 2016, le Ocean Hackathon fédère la communauté scientifique marine autour d’une ambition, trouver des solutions concrètes et utiles pour un océan durable.

Le principe est simple.

  1. Identifiez un besoin des usagers de la mer ou un projet plus mature à faire accélérer ou expertiser.
  2. Proposez votre défi sur le site dédié, avant le 6 juin 2021.
  3. Si votre défi est présélectionné, participez au hackathon et développez un démonstrateur de votre solution en 48 h ! Pour vous accompagner lors de cette aventure, des coachs et des producteurs de données vous soutiennent dans le développement de votre solution.

Le Ocean Hackathon se déroule du 5 au 7 novembre 2021 sous forme d’éditions locales, dans 18 villes participantes : Boulogne-sur-mer, Brest, Champs-sur-Marne, Fort-de-France, La Rochelle, Nouméa, Sète, Toulon, Ancona, Cádiz, Cape Town, Cardiff, Mexico city, Rimouski, Rostock, San Francisco, Santiago, Split. Lors du dépôt de votre défi, il vous suffit de sélectionner la ville à laquelle vous souhaitez être rattaché.

Et ce n’est pas tout : si votre solution remporte le hackathon, rendez-vous pour la grande finale en décembre 2021 ! Le ministère de la Mer, en tant qu’ambassadeur de l’événement, fera partie du jury de cette finale et participera à la remise de prix.

 

Qui peut participer ?

Personne morale ou physique, entreprise, association, citoyen ou collectivité, le Ocean Hackathon est ouvert à toutes et tous. Une seule condition : votre défi doit s’attacher à répondre à l’enjeu de préservation des espaces océaniques.

 

Poids de l'innovation dans la politique maritime de la France, soutien à la démarche concrète et innovante du Ocean Hackathon... Découvrez la prise de parole d'Annick Girardin, ministre de la Mer, à l'occasion du lancement de l'appel à défis.

 

Afficher la description de la vidéo

Le ministère de la mer est ambassadeur de la 6e édition du Ocean Hackhaton.
Dans ce cadre, découvrez la prise de parole d'Annick Girardin, qui salue cette initiative réunissant la communauté maritime autour d'un objectif : rendre le monde meilleur grâce à l'innovation.
__________________

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis Annick Girardin, ministre de la Mer depuis juillet 2020 ; j’ai également été ministre des Outre-mer, ministre de la Fonction publique et secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie. Je suis élue députée de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon depuis 2007.

L’action du ministère de la Mer est basée sur trois piliers fondamentaux et interdépendants : l’environnement, l’économie bleue et le rayonnement maritime de la France. Ma priorité est de susciter des vocations maritimes chez les jeunes : nos formations aux métiers de la mer sont d’excellente qualité et l’innovation est un moteur incontournable pour avancer, inspirer et faire rêver.

Je veux saluer l’initiative de l’Océan Hackathon, qui réunit des amoureux de la mer, de tous les horizons pour rendre le monde meilleur grâce à l’innovation. J’adhère pleinement à votre démarche : concrète, pratique, elle bouscule les habitudes et doit être une source d’inspiration pour tous les décideurs.

Depuis le début de l’année, les projets que j’ai eu à traiter sont aussi variés que la préservation de la qualité de l’air avec des moteurs respectant des normes environnementales plus strictes, la protection des cétacés, l’accompagnement des marins ou la lutte contre la pollution plastique.

J’en suis convaincue, la refondation du ministère de la Mer acte la première étape stratégique pour que la France redevienne une grande puissance océanique. Et, soyez-en sûrs : je ferai une plus grande place à vos solutions et vos innovations dans la politique maritime.

Je partage pleinement les ambitions de l’Ocean Hackaton de relever les défis environnementaux, économiques et sociaux grâce au pouvoir de la donnée. Le ministère de la mer a participé l’année dernière pour la première fois à cet événement : j’avais eu le plaisir de décerner un prix « coup de cœur » à un projet très innovant d’application mobile pour offrir une alternative gratuite et pratique aux sondeurs pour les bateaux.

Ocean Hackathon, c’est un événement phare pour soutenir l’innovation maritime, au plus proche du terrain et des usagers de la mer. Je ne doute pas que cette édition 2021 sera encore plus mobilisatrice que la précédente !

Je suis convaincue de l’importance de notre soutien aux innovations de toutes sortes : drones marins, modes de transports moins polluants, solutions de production d’énergie, méthodes innovantes de traitement des déchets transportés par les fleuves vers l’océan et, plus généralement, les dispositifs qui vont aider à la protection des milieux et des ressources. Encore plus loin, je crois aussi aux innovations de pratiques sociales ou culturelles, nécessaires pour faire évoluer notre rapport à la mer.

Pour être très concrète, les priorités stratégiques de mon ministère sont avant tout la transition énergétique, les nouvelles propulsions, la protection de l’environnement et l’accessibilité et la valorisation des données. Et vous allez m’aider à avancer.


La finalité de toutes ces innovations est bien la cohérence dans tous les usages au profit des usagers de la mer. La mer, notre bien commun.

Le challenge de cette année est d’autant plus motivant qu’il invite les futures équipes à travailler autour de l’exploitation des données maritimes, un axe de travail majeur pour le ministère de la Mer. Les données sont indispensables à la connaissance. Qu’il s’agisse de l’état des ressources halieutiques, de la découverte des grands fonds ou de l’analyse des micro-plastiques présents dans les océans, les connaissances sont parfois limitées. Là encore, je sais pouvoir compter sur votre esprit ingénieux pour pallier ce manque et aider à la prise de décision politique.

Océan Hackathon porte des valeurs d’innovation, de partage et d’internationalité et je suis heureuse que le ministère de la Mer fasse partie de ses ambassadeurs.