Communiqué de presse

Clément Beaune et Hervé Berville ont réuni les gestionnaires de ports et les élus pour renforcer la coopération entre l'Etat et les collectivités locales en matière d'accélération de la transition écologique et énergétique des ports

Publié le 27/10/2022

Le 22 septembre dernier, le Président de la République Emmanuel Macron a souhaité l’organisation par M. Clément Beaune, ministre chargé des Transports et M. Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer, d’une réunion rassemblant les gestionnaires principaux des ports de commerce français et les élus concernés dans le cadre du renforcement de la stratégie nationale portuaire.

Cette réunion s’est tenue le jeudi 27 octobre. Elle a été l’occasion de partager les différentes visions autour de cette stratégie et d’engager la discussion autour de sa déclinaison par territoire, dans le sens de la démarche de planification écologique voulue par la Première ministre.

Les discussions ont mis en avant l’intérêt partagé de l’Etat, des gestionnaires de ports et des élus locaux pour 3 enjeux :

  • La décarbonation de l’industrie dans les zones portuaires : les ports de commerce ont été les principaux lieux d’implantation des industries lourdes d’après-guerre, il faut qu’ils soient demain le lieu de développement des projets concourant à la décarbonation des activités. A ainsi été mise en avant la capacité à aménager les ports pour y accueillir ces activités comme l’éolien flottant ou l’hydrogène vert, et donc le besoin en foncier associé ;
  • L’électrification et le verdissement des ports, avec l’accélération du développement de branchements électriques à quai auquel l’Etat contribue d’ores et déjà à hauteur de 40 millions d’euros dans les grands ports maritimes ;
  • Le développement de la connexion des ports avec les modes de transports ferroviaires et fluviaux pour favoriser la massification des flux, source d’économies d’émissions de CO2.

Le déploiement de cette stratégie passera également par le renforcement du lien entre les ports et leurs territoires, pour une meilleure acceptabilité locale des activités portuaires. Le Gouvernement propose en ce sens la mise en place d’une coopération renforcée en matière de politique portuaire entre l’Etat et les collectivités à l’échelle nationale pour amplifier la dynamique de concertation engagée lors de cette première réunion.

La prochaine réunion de suivi de la Stratégie nationale portuaire, qui se tiendra début 2023 au sein d’une ville portuaire française sera l’occasion de matérialiser cette coopération renforcée. Le Gouvernement travaillera en parallèle à faire des propositions permettant d’accélérer la transition des ports, qui seront présentées au premier semestre 2023.  

Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, a déclaré : « Les ports sont des actifs stratégiques, qui ont toujours joué un rôle important dans l’organisation de notre économie, et de notre pays. Il faut aujourd’hui, comme hier, qu’ils soient à l’avant-garde des grandes transformations, comme la transition écologique. »

Hervé Berville, secrétaire d’Etat chargé de la Mer, a déclaré : « Je souhaite que la planification maritime soit une véritable politique nationale concertée avec les collectivités et les acteurs du maritime. Cette planification écologique en mer sera au service du renforcement de notre stratégie portuaire française : la première réunion que nous avons tenue aujourd’hui avec les gestionnaires des ports de commerce et les élus constitue une étape significative vers la mise en place d’une coalition portuaire Etat-collectivités, pour accélérer leur transition écologique et énergétique. »