Feuille de route nationale pour le développement des filières algales françaises

Mis à jour le 07/03/2024

Au niveau international et européen, ces dernières années, la diversité des algues intrigue et attire de plus en plus au vu du potentiel économique et environnemental qu’elle représente. La France, héritière d’une longue tradition de culture d’algues, doit s’inscrire dans une dimension nouvelle et promouvoir les algues dans toutes ses composantes et sur l’ensemble de son territoire au regard des enjeux de demain : souveraineté alimentaire, changement climatique, dépollution chimique, innovation industrielle… La feuille de route vise à proposer un cap général et de grandes orientations pour accompagner le développement des filières algales françaises et leur donner la visibilité nécessaire.

Les algues : un produit ancestral, des potentiels multiples

Si les algues sont bien connues de tous et ne sont a priori plus à présenter tant elles sont visibles sur nos littoraux, leurs multiples usages sont trop souvent méconnus, et ce malgré le caractère historique de leur exploitation : industriel depuis le XVIème, sanitaire depuis le XIXème siècle, alimentaire et pharmaceutique depuis le XXème siècle.

Source d'une alimentation riche et nourrissante, les algues offrent une alternative prometteuse pour garantir la souveraineté alimentaire. Elles regorgent de protéines et de nutriments essentiels pour les hommes et les animaux, contribuant à la diversification des sources d'approvisionnement.

Mines d'or naturelles, les algues présentent un potentiel pour l’agriculture extrêmement précieux tant elles constituent une source de fertilisants naturels grâce à leur teneur élevée en phosphore et potassium. Elles peuvent ainsi contribuer au développement d’une agriculture moins dépendante des intrants chimiques.

Alliées précieuses dans la lutte contre le changement climatique, les algues absorbent le carbone, libèrent de l'oxygène et contribuent à l’atténuation de l'acidification des océans. Leur culture s'avère donc un atout pour la protection de l'environnement et la construction d'un avenir plus résilient.

Au-delà de l'alimentation et de l'environnement, les algues recèlent une multitude de potentialités pour l'industrie : leurs composés nourrissent les filières agroalimentaire, pharmaceutique et cosmétique et ouvrent la voie à l'élaboration de matériaux biosourcés révolutionnaires, comme des alternatives durables aux plastiques.

La France, un territoire et des acteurs à fort potentiel

Forte de ses littoraux, de sa diversité halieutique, de ses producteurs, transformateurs, de sa communauté scientifique et des différents secteurs économiques qui valorisent les algues sous toutes ces formes, la France se positionne désormais comme l’une des grandes nations algales du XXIème siècle. Elle est ainsi le premier producteur d’algues de l’Union européenne. Au-delà de la production, la France est un territoire de valorisation, disposant d’acteurs dynamiques dans l’ensemble des domaines de valorisation du potentiel des algues (alimentaire, agriculture, industrie, environnement, etc.). Pionnière, elle s’appuie enfin sur une longue tradition de recherche et d’innovations.

Une feuille de route nationale pour accélérer le développement de la filière

La France, ses territoires et ses nombreux acteurs disposent d’un fort potentiel. Il est essentiel de favoriser l’expression pleine et entière de celui-ci pour que la France renforce sa position de leader au niveau européen et sa place au niveau international. La feuille de route nationale doit répondre à ces défis et permettre à la France de prendre toute sa place dans la valorisation des algues.

La consultation des principaux acteurs de la filière pendant plusieurs mois a en effet permis d’identifier les freins à leur développement : une structuration insuffisante de la filière, un cadrage réglementaire parfois inadapté ou obsolète, un marché économique complexe, un manque de données technico-économiques, etc.

Force de propositions, ces acteurs ont également formulé des besoins et des souhaits pour contribuer au soutien du dynamisme de la filière, parmi lesquels :

  • favoriser la structuration de la filière et améliorer sa gouvernance ;
  • accompagner les installations et développer les formations ;
  • adapter et simplifier la réglementation ;
  • soutenir l’innovation ;
  • sécuriser les ressources génétiques ;
  • soutenir la recherche, l’innovation et la diffusion des connaissances ;
  • renforcer la résilience des entreprises ;
  • communiquer sur les algues et leurs potentiels ;
  • favoriser la visibilité des entreprises françaises à l’étranger ;
  • défendre la filière dans les instances internationales.

Prochaines étapes : une dernière consultation avant la mise en place d’un comité de pilotage pour décliner les différentes actions

Le Gouvernement a lancé à l’occasion du Salon international de l’agriculture 2024 sa proposition de feuille de route nationale pour le développement des filières algales françaises.

Cette dernière est aujourd’hui soumise à une dernière consultation jusqu’au 31 mars 2024.

Elle sera ensuite animée et portée par un comité de pilotage chargé d’orchestrer la déclinaison opérationnelle de chacune des actions, en s’appuyant sur des groupes de travail thématiques dédiés.

Apportez votre contribution à la feuille de route pour le développement des filières algales françaises

Nous vous invitons à faire part de vos remarques d'ici le 31 mars à l'adresse baqua.sdaep.spmad.dgampa@mer.gouv.fr. En indiquant en objet « Consultation publique FDR Algues ». Vos retours doivent permettre de s'assurer de la cohérence globale du document, et le cas échéant, pourront être exploités dans le cadre des travaux des groupes de travail thématiques qui seront créés en 2024.