Sauvetage et surveillance en mer

24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les centres régionaux opérationnels de sauvetage et de surveillance (CROSS) assurent des missions de service public au profit des gens de mer, professionnels et plaisanciers. Leur mission de recherche et de sauvetage en mer consiste à recevoir les alertes émises par les personnes en détresse en mer, à l’aide de différents moyens (radiocommunications spécialisées, balises de détresse, téléphone…), puis à diriger les opérations en s’appuyant sur l’ensemble des moyens d’intervention situés à proximité du lieu du sinistre. La mission de surveillance permet d’assurer la sécurité et l’efficacité du transport maritime et de protéger l’environnement marin et littoral.

Mis à jour le 01/12/2020

Enjeux

Le sauvetage en mer représente chaque année quelque 13 000 opérations coordonnées par les CROSS permettant de secourir ou d’assister plus de 22 000 personnes, principalement des plaisanciers et pratiquants de loisirs nautiques. L’espace sur lequel les CROSS assurent la coordination du sauvetage maritime représente 24 millions de km2 (dont plus de 23 millions de km2 outre-mer), soit 40 fois la superficie nationale terrestre.

 

La mission de surveillance de la navigation maritime s’exerce prioritairement dans les trois rails de navigation de la Manche, zones où le trafic maritime est le plus intense. La coordination de la surveillance s’y effectue en collaboration avec les autorités britanniques.

 

Les CROSS recueillent également les informations sur les pollutions maritimes. La surveillance des pollutions, traditionnellement axée sur les pollutions par hydrocarbures, s’étend désormais à celui des émissions atmosphériques des navires.

 

Dans le cadre de leur fonction de veille permanente, les CROSS peuvent aussi recevoir les alertes de sûreté émises en mer et assurent alors leur retransmission aux autorités compétentes de l’État côtier et de l’État du pavillon.

 

Acteurs

  • La direction des affaires maritimes est chargée d’élaborer les politiques publiques liées au sauvetage et à la surveillance en mer. Elle assure la tutelle des CROSS. Elle accompagne aussi la SNSM dans son programme de renouvellement de sa flotte, avec des moyens financiers rehaussés.
  • Les CROSS sont des centres multi-missions placés auprès des DIRM et DM qui utilisent des utilisent des systèmes de veille, d’information et de communication pour la coordination des missions de recherche et de sauvetage et la surveillance de la navigation maritime et des pollutions marines. Ils assurent la coordination des opérations et le suivi des évènements de mer. 
  • Pour les opérations de sauvetage, les CROSS déclenchent des moyens nautiques, aériens et terrestres des administrations de l’État concourant à la fonction garde-côtes (Marine nationale, douanes, affaires maritimes, sécurité civile, gendarmerie), mais aussi les moyens nautiques de la Société nationale de sauvetage en mer. 
  • Le Centre national de surveillance des pêches (CNSP) et le Centre d’appui pour le contrôle de l’environnement marin (CACEM), installés au CROSS Étel, coordonnent l’action de l’ensemble des unités de contrôle de l’État dans le domaine environnemental.

 

Principales actions

  • Coordination des opérations de recherche et sauvetage en mer
  • Surveillance de la navigation maritime
  • Surveillance des pollutions marines et de l’environnement marin
  • Diffusion des renseignements de sécurité maritime
  • Traitement des alertes de sûreté maritime

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Sujet de votre message