Actualité

Semaine européenne de réduction des déchets : cap sur la lutte contre la pollution en mer

Publié le 25/11/2020

Crédits : Manuel Bouquet / Terra
Du 21 au 29 novembre, c’est la Semaine européenne de la réduction des déchets. L’occasion pour le ministère de la Mer de mettre en lumière le projet Plastic Odyssey, une démarche innovante qui s’attache à répondre à un défi majeur, lutter contre la pollution plastique en mer. Mot d’ordre, Agir à la source : la terre.

19 tonnes

Quantité de plastique déversée dans l’océan chaque minute,
soit l’équivalent d’un camion poubelle.

Plastic Odyssey : penser global, agir local

Plastic Odyssey repose sur une conviction : pour répondre au défi planétaire de la pollution plastique, il faut donner à chacun les moyens d’agir dans la vie quotidienne. L’enjeu est donc de construire un réseau international des initiatives menées pour parvenir à résoudre ce défi.

Dans ce cadre, une expédition sera lancée début 2021. Une vingtaine de personnes embarqueront sur un navire expérimental pour une durée de 3 ans. L’ambition : documenter les initiatives de lutte contre les pollutions marines autour du monde et en développer de nouvelles. Pour ce faire, la navire intègre un laboratoire de R&D sur les technologies de recyclage des déchets de plastiques, ainsi que des zones d’exposition des produits recyclés et d’alternatives au plastique.

Ce navire fera une trentaine d’escales afin de rencontrer et d’accueillir à son bord des médias, des décideurs politiques, des entrepreneurs, etc. Avec un seul but : réaliser des démonstrations, des expérimentations et partager des savoir-faire afin de favoriser le développement des initiatives locales.

Afficher la description de la vidéo

Teaser officiel de Plastic Odyssey.
Lors d'un voyage d'exploration, l'équipe de Plastic Odyssey se rend au Burkina Faso, pays qui n'a a priori aucun lien avec la mer....

Agir sur la pollution plastique pour préserver l’écosystème marin

Le plastique représente la plus grande part des déchets présents dans les milieux marins. Afin de lutter contre la pollution plastique en mer et sur les littoraux, le Gouvernement s’est fixé, dans le cadre du Plan biodiversité, l’objectif de zéro plastique rejeté en mer d’ici 2025. L’enjeu : préserver la biodiversité des milieux marins, en limitant au maximum les pressions sur son écosystème. En effet, la pollution plastique impacte de façon directe la faune et la flore vivant dans cet environnement, ainsi que la santé humaine, intrinsèquement liée à la santé environnementale.

Le constat étant fait que la majorité des déchets marins trouvent leur source sur terre, une charte d’engagement Une plage sans déchet plastique a été établie avec l’Association nationale des élus du littoral (ANEL), l’Ademe, le Conservatoire du littoral et la Surfrider Foundation. Cette charte s’adresse aux communes littorales qui souhaitent agir concrètement pour préserver leurs plages, les mers et l’océan. Elle identifie 3 domaines d’actions (sensibilisation, prévention, nettoyage) et 15 gestes concrets pour réduire les déchets plastiques au quotidien. Des indicateurs de suivi sont également proposés aux communes afin qu’elles puissent évaluer leur démarche et la pertinence des actions mises en place.

80 %

Part des déchets marins provenant de la terre.